Dans l’esprit commun, on dit qu’il faut boire 1L5 d’eau par jour pour être en bonne santé. Cette recommandation qui date de 1945, préconisé par Frederick Stare, nutritionniste américain, n’est basée sur aucune étude scientifique. Elle ne prend pas en compte diverses variables tel que l’âge, le sexe, le poids, le mode de vie etc., qui peuvent influer sur sa consommation.

Les dépenses physiques entraînent des pertes importantes  en eau, par conséquent les personnes sportives vont avoir des besoins hydriques plus importants que les personnes totalement sédentaires. 1L5 d’eau est donc insuffisant pour un individu faisant du sport régulièrement.

Pour le sportif, les réserves d’eaux s’épuisent beaucoup plus vite, il doit donc davantage se réhydrater pour combler ses pertes.

A noter qu’une déshydratation de 1% du poids du corps diminue de 10% les performances. Il est donc indispensable de s’hydrater de façon régulière afin notamment de prévenir de blessures, crampes, tendinites et hyperthermie. L’eau joue donc un rôle essentiel au niveau de la récupération.

QUAND FAUT-IL S’HYDRATER?

  • avant l’effort, environ 1h30 voire 2h afin d’anticiper les pertes en eau et également de ne pas être ballonné et gêné par l’eau ingérée, au cours des entraînements.
  • pendant l’effort, boire de petites quantités toutes les 10-15 minutes, pour encore une fois, éviter une gêne ou des remontées gastriques.
  • après l’effort, boire sans contraintes particulières afin de compenser les pertes hydriques causées pendant l’effort.

Ainsi, une personne sportive devrait largement dépasser les 1L5 prescrits communément, et devraient plutôt consommer 2L5 voire 3L d’eau quotidiennement pour allier santé et performances autant physiques qu’intellectuelles.

Par ailleurs, le manque d’hydratation peut causer des maux de tête ou migraines, il est donc nécessaire penser à bien boire tout au long de la journée pour éviter ces petits tracas, sportif ou pas.